Chemin vers le Mont-Saint-Michel

Carte des chemins en Loire-Atlantique

Le chemin de Clisson

Depuis la dernière marche de Bretagne au Sud, jusqu’à la Merveille, vous aurez 293 km à parcourir, soit 13 à 14 étapes. C’est un chemin sans difficultés, qui traverse les 2 capitales bretonnes sans passer par les zones industrielles et commerciales qui ceinturent désormais toutes les grandes villes.

Au départ de Clisson, le chemin remonte la Sèvres jusqu’à Nantes en passant par Monnières, Saint Fiacre et Vertou.

La traversée de Nantes vous fera découvrir l’église St Jacques, le chateau des Ducs, la Cathédrale ; la sortie de la ville se fait en douceur, le long de l’Erdre.

Le chemin traverse ensuite les villes de La Chapelle sur Erdre, Sucé sur Erdre, Nort sur Erdre puis Blain, croisée des chemins de Compostelle venant des 4 voies bretonnes.

Plein Nord ensuite : Le Gâvre, Marsac sur Don, Guémené-Penfao puis Beslé sur Vilaine.

Vous entrez alors en Ille et Vilaine : tout en suivant les rivières et les canaux, vous gagnerez Rennes. Ne resteront que 4 étapes pour atteindre le Mont-Saint-Michel.

Vous pouvez commander le guide en ligne avec les dernières mises à jour ici. Pour les Nantais, vous pouvez l’acheter auprès de nos amis de la Géothèque, 14 rue Racine à Nantes.

Vous trouverez ici la liste des hébergements en Loire-Atlantique.

Le Carnet du Miquelot

Le Miquelot est le pèlerin qui va au Mont-St-Michel. A ce titre, il doit voyager avec un passeport de pèlerin, le carnet du Miquelot, qu’il tamponne chaque étape du jour. Cela lui donne accès à certains types d’hébergements (accueils dans les familles, gites pèlerins et notamment de dormir à la maison du Pèlerin du Mont-Saint-Michel située intra-muros) et lui permet d’obtenir à l’arrivée au Mont Saint Michel, le Diplôme du Miquelot (à retirer à la librairie Siloë).

Vous pouvez le commander ici ou en nous contactant par téléphone au 06.70.24.83.64 ou par mail.

Carnet du miquelot

Le balisage

Pour vous guider en chemin, suivez les balises blanches et bleues avec la silhouette du Mont-St-Michel. En Loire-Atlantique, la pointe du Mont est directionnelle (Pointe en haut : allez tout droit. Pointe à droite : tournez à droite. Pointe à gauche : tournez à gauche). Dans d’autres département, la balise peut être associée à des traits de peinture bleu cyan indiquant la direction à suivre.

Balisage du chemin du Mont St Michel

Un peu d'histoire ...

Saint Michel

Les anges servaient d’intermédiaire entre Dieu et les Hommes. Dans la hiérarchie des anges, dominent les archanges. Ils étaient 7 à l’origine, mais seulement 3 sont restés fidèles à Dieu : Gabriel ce qui signifie «la force de Dieu» est l’ange des révélations. Raphaël, l’ange «qui guérit» : sa mission est d’apporter la guérison des corps et des âmes.

Saint Michel

Michel, celui « qui est comme Dieu » est le chef de la milice céleste et combat le dragon, symbole du Mal. Il est souvent représenté en armure, armé d’une épée ou d’une lance avec laquelle il détruit le démon à ses pieds. C’est aussi lui qui pèse les âmes avant le jugement dernier

Le Mont-Saint-Michel

La légende raconte que l’archange Michel est apparu en songe à Aubert, l’évèque d’Avranche, en lui demandant de construire un sanctuaire sur le mont Tombe, au milieu de la baie. Devant l’incrédulité de l’homme d’église, Michel serait revenu plusieurs fois à la charge en lui tapant le doigt sur le crâne (ce qui aurait favorisé l’apparition un trou qui peut encore être observé sur le crâne conservé dans l’église St Gervais d’Avranche !). C’est donc en 708 que le premier sanctuaire est construit ; les premiers pèlerins ne tardent pas à venir se mettre sous la protection de l’Archange. Devant l’afflux des pèlerins, plusieurs campagnes de construction vont permettre d’agrandir le sanctuaire.

Le pelerinage sur les chemins du Mont-Saint-Michel

La Carte des chemins

Les voies de pèlerinage vers le Mont sont anciennes mais difficiles à retracer ; on a toutefois la preuve de leur existence en reprenant les récits de voyage de certains pèlerins du XVème siècle, comme Arnold von Harff ou Niclas von Popplau gagnant le Mont en revenant de Compostelle et qui passèrent par Nantes puis Rennes.

Carte des chemins vers le Mont Saint Michel